Ojai, une halte hors du temps

Station thermale au cœur des montagnes, située à quelques kilomètres de l’océan Pacifique et du lac Casitas, la ville d’Ojai est un havre de paix où il est agréable de laisser filer les heures…

Non loin des plages de l’océan Pacifique et de l’activité de Los Angeles, les montagnes Sulphur et Topatopa encerclent une perle, en bordure de la forêt de Los Padres. A l’Est du comté de Ventura, la petite ville d’Ojai (8 000 habitants) propose en effet son charme hors du temps. Sur place, les journées s’écoulent paisiblement, bercées par une douche chaleur attirant chaque fin de semaine de nombreux visiteurs.

Calme, détente et esprit bohème règnent en maîtres en ces lieux. La petite ville a même hérité du surnom de «Shangri-La de Californie», et est devenue l’une des villes de prédilection de la jet-set hollywoodienne. Les résidents célèbres ne manquent pas et la vie culturelle s’y est développée en conséquence. Festivals de cinéma indépendant, de musique classique, de littérature, tournoi ATP de tennis, expositions d’art, la petite bourgade aux influences architecturales hispaniques et western, fait désormais figure de carrefour culturel.

Outre ces événements ponctuels, la ville vibre tout au long de l’année grâce aux ateliers d’artistes et artisans, sans oublier les sites thermaux où il fait bon tenter d’améliorer son bien-être.

Sous les célèbres arcades bordant la rue principale, les magasins en tous genres proposent des livres sur les excursions dans les montagnes, des bijoux d’inspiration indienne, du mobilier d’art ou des vêtements à la dernière mode… western.

Juste en face et au cœur de la ville, Libbey Park propose quant à lui un cadre verdoyant où les marchés d’arts se tiennent une fois par mois. Les habitants et visiteurs peuvent aussi venir y goûter un peu de repos ou prendre le soleil, en laissant leurs enfants profiter des jeux.

Nul besoin cependant de suivre les prétextes culturels pour se laisser tenter par le charme de cette cité fondée en 1870, après avoir été cultivée durant dix siècles par les Indiens Chumash.

Aux flâneries et agapes dans les restaurants –variés-, peuvent se substituer quelques heures au bord du lac Casitas et de son parc.  Site exceptionnel, bien que créé de manière artificielle, il permet aux campeurs et randonneurs de passer plusieurs jours au cœur de la nature, en observant la faune locale, coyotes y compris !

De retour à Ojai, les merveilles naturelles de la ville se révèlent au moment du coucher du soleil. La ville est en effet l’un des rares endroits au monde à pouvoir bénéficier tous les soirs de ce que les Californiens appellent un «Pink Moment».

L’orientation des collines bordant la vallée et l’océan Pacifique quelques kilomètres plus loin permettent ainsi de créer, durant une dizaine de minutes, des nuances de rose dans le ciel et sur les flancs des montagnes Topatopa, avant que les ombres de la nuit ne s’emparent des environs. Ce spectacle, à lui seul, mérite de s’offrir un détour par Ojai.

Stéphane Cugnier

Infos pratiques:

Pour s’y rendre depuis Los Angeles : Compter environ 1h30 de route. Emprunter la 101 North et prendre la sortie 70B, à Ventura. Suivre ensuite la 33 (Ojai Freeway) durant 15 miles jusqu’à Ojai.

Plus de renseignements sur la ville : www.ci.ojai.ca.us

Résidents célébres : Reese Witherspoon, Jake Gyllenhaal, Malcolm McDowell, Julie Christie, Bill Paxton, Larry Hagman, Ted Levine, Diane Laad, Peter Strauss…

Article également publié sur FRENCHMORNING.COM

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s