Jet d’eau de Genève : une « purge » devenue monument

L’eau est omniprésente à Genève, ville bâtie sur les rives du lac Léman. Quoi de plus logique par conséquent que d’avoir utilisé cet élément pour bâtir son emblème…

Paris possède la Tour Eiffel, Londres Big Ben, Bruxelles le Manneken Pis… Autant de symboles qui participent à la réputation de ces villes. Genève ne fait pas exception à la règle. Son jet d’eau, haut de 140 mètres et projetant à 200 km/h plus de 7 tonnes d’eau en suspension, est automatiquement associé à la ville suisse. Célèbre dans le monde entier, ce monument « durable » n’existe cependant sous sa forme définitive que depuis très peu de temps.

Le fonctionnement continu de la gigantesque fontaine genevoise date en effet de 2003. Avant cette date, le jet d’eau était arrêté chaque année, pour des raisons de maintenance, de la mi-octobre au mois de mars. Hors de cette période, il pouvait être remis en état de marche lors de grandes occasions (conférences internationales, salons, visites de prestige…).

Créé à la fin du XIXe siècle, ce monument ne présente cependant aucune origine spectaculaire ou romantique. Sa réalisation ne relevait pas d’une tentative d’embellissement de la ville, mais constituait une nécessité à des fins de… purges de suppression.

Entre 1880 et 1890, Genève voit sa population augmenter de manière importante et son industrie se développer. Les besoins en eau se font de plus en plus pressants, ce qui incite les autorités à bâtir une usine hydraulique, dans le secteur de la Coulouvrenière, destinée à pomper l’eau du Rhône. Inaugurée en 1886, cette installation remplit parfaitement son rôle, mais des problèmes de surpressions interviennent fréquemment, sans que les machinistes de l’usine ne puissent les anticiper.

La décision est alors prise de créer une vanne de sécurité, de manière à mieux contrôler cette pression et à évacuer dans l’air l’eau en surpression. Le tout premier jet d’eau voit alors le jour, mais ne mesure que 30 mètres de haut.

Quelques années plus tard, en 1891, le Conseil de Genève cherche une idée pour célébrer le 600e anniversaire de la Confédération suisse. L’idée de la fontaine s’impose alors naturellement. Toutefois, les autorités décident de la déplacer afin de la mettre en valeur et d’augmenter l’intérêt touristique de la ville.

Le nouveau jet d’eau est donc réalisé au bout de la jetée des Eaux-Vives, face au célèbre hôtel Richemont. Inauguré au mois d’août, il atteint 90 mètres grâce à un jet central, agrémenté de quatre autres petits jets en éventail (supprimés par la suite). Illuminée par des projecteurs diffusant une puissante lumière blanche et installés sur un radeau placé au coeur de la rade, la gigantesque fontaine devient rapidement une attraction connue à travers toute l’Europe. Elle ne fonctionne pourtant que le dimanche.

Quinze ans plus tard, en 1906, deux groupes de moto-pompes sont installés, afin d’alimenter le jet en eau durant toute la semaine. Dans les années 1930, l’éclairage de la fontaine est abandonné, tandis que de nouvelles solutions sont envisagées pour alimenter la fontaine, alors raccordée au réseau d’eau potable, mais jugée trop coûteuse et (déjà) peu écologique.

Afin d’installer pour de bon ce jet d’eau dans le paysage genevois, les plans d’une nouvelle installation sont établis au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Validés en 1948, ils obtiennent leur financement l’année suivante, avant que le chantier ne débute en 1950. Le projet comprend cette fois une station de pompage autonome, utilisant l’eau du lac et en partie immergée. Ce système peut désormais permettre à la fontaine de fonctionner toute l’année. Un essai concluant est réalisé le 28 avril 1951, soit cinq jours avant l’inauguration officielle.

Le jet d’eau connaît ensuite cinquante-deux années sans faille, jusqu’à l’année 2003 et la mise en place du fonctionnement continu. Durant plusieurs décennies, la fontaine de Genève restera celle de tous les records grâce à ses 140 mètres de hauteur, ses deux moto-pompes de 1000 kw, son débit de 500 litres par seconde et son panache rendu blanc par une buse injectant des millions de bulles d’air au sein de l’eau projetée dans le ciel.

Toutefois, s’il reste le plus célèbre et le plus apprécié grâce à sa situation au coeur de l’Europe et dans l’un des principaux centres d’affaires, le jet d’eau de Genève n’est désormais plus le leader incontesté en la matière. Celui de Djeddah, en Arabie Saoudite, culmine en effet à 312 mètres. Une hauteur que les ingénieurs suisses n’essaieront jamais de dépasser, en raison d’une trop grande proximité avec le centre ville et des projections qui pourraient être ressenties par la population.

Stéphane Cugnier

Se promener à Genève

Comme toutes les grandes villes occidentales, Genève propose en son centre son lot de rues commerçantes cumulant les enseignes classiques, que ce soit en matière de restauration ou de vêtements. Pour les amateurs d’authenticité, prière de fuir les grands axes ! Flâner au gré des artères de la vieille ville peut permettre de découvrir ici et là d’agréables parcs et places que l’architecture moderne n’est pas encore venue dénaturer. Les citer tous serait impossible, mais une promenade s’impose cependant dans le secteur situé entre le Parc des Bastions et l’esplanade Théodore de Bèze.

Parmi les secteurs à ne pas délaisser, la place de la Madeleine, le parc de l’Observatoire et la place du Bourg de Four, tout comme la Maison Tavel. Le passage de la promenade de la Treille, avec ses bancs, ses tables de pique-nique, ses paniers de basket et ses jeux pour enfants, offre également un lieu idéal pour se détendre au coeur du quartier historique de la ville, à deux pas du site archéologique de la cathédrale Saint-Pierre de Genève et du musée international de la Réforme.

Les bonnes adresses

« Le Gruyérien » : Situé à Chêne Bougeries, à 15 minutes de tram du centre ville. Vous y dégusterez la meilleure fondue de Genève, mais aussi bien d’autres plats traditionnels spécialement choisis auprès des producteurs par le patron. http://www.le-gruyerien.ch/

« Chez ma cousine » : Cuisine simple et gourmande, mais relativement abordable. http://www.chezmacousine.ch/

« Le Jet d’eau » : Pizzeria au feu de bois, avec vue exceptionnelle sur le lac Léman et le Jet d’eau (situe rue des Eaux Vives, sur la rive gauche). En dépit de sa situation, l’établissement reste simple, avec une clientèle de quartier.

« Les Armures » : Un décor un peu chargé pour cet hôtel-restaurant très bien placé dans la vieille ville, proche de la Cathédrale, mais la cuisine y est variée et raffinée. http://www.hotel-les-armures.ch

« Les bains de Pâquis » : Massage, restauration, animations, expositions, bains… Un brin chic et guindé, mais à tenter ! www.bains-des-paquis.ch

« Dario’s » : Restaurant italien et pâtisserie italienne. www.darios.ch

« Opéra Bouffe » : L’une des meilleures tables de la ville. www.operabouffe.ch

« Brasserie du parc des eaux vives » : Très chic mais spectaculaire. Restaurant dans une maison de maître au cœur d’un parc aux arbres centenaires, face au lac. www.parcdeseauxvives.ch

« Café la Clémence » : Véritable institution genevoise au cœur de la vieille ville. www.laclemence.ch

Découvrir la Suisse

Rien de tel qu’un voyage en train à travers les Alpes, grâce au séduisant « Bernina Express » et au plus confortable (voire select) « Glacier Express » pour apprécier les reliefs du pays et s’offrir un parcours au charme indéniable. Renseignements : www.rhb.ch

Plus de renseignements sur Genève

Précisions : A Genève, comme partout en Suisse, les transactions s’effectuent en Franc Suisse.

http://www.ville-ge.ch

http://www.geneve-tourisme.ch/

http://www.ville-geneve.ch/bienvenue-geneve/

Article également paru dans « COULEUR MAG » le 1er juillet 2014

Publicités

Un commentaire

  1. Ping: Mimizan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s