Mall of America, le centre commercial XXL

L’attraction la plus visitée des Etats Unis ne se trouve pas à New York, Los Angeles à Las Vegas, mais à Bloomington, petite ville de banlieue du Minnesota, où s’élève le plus grand centre commercial de tout le pays.

Les chiffres donnent le tournis : 700 000m2, 13 000 places de parking, 11 000 salariés, 40 millions de visiteurs par an, 5 étages, 520 magasins, 50 restaurants, 14 salles de cinéma, un parc d’attractions, un aquarium géant, deux musées et même… une chapelle pour y célébrer des mariages. Depuis son ouverture en août 1992, Mall of America, ne cesse d’accumuler les records et la démesure.
Le pari lancé par la famille Ghermezian, à la tête du consortium Triple Five Group, n’était pourtant pas gagné d’avance. En 1982, les équipes professionnelles de baseball et de football américain de l’Etat décident en effet de quitter le Metropolitan Stadium de Bloomington pour aller s’installer dans un stade flambant neuf entre Minneapolis et Saint-Paul. Ce départ laisse de vastes terrains à l’abandon.
Alors que le pire est à craindre pour l’économie de la région, le Triple Five Group flaire le bon coup. Le site est en effet situé près de deux autoroutes, d’un aéroport international, et l’Etat du Minnesota ne prélève aucune axe sur la vente des vêtements, des chaussures et de la nourriture !
Les Ghermezian – propriétaires depuis 1981 du West Edmonton Mall (Canada), plus grand centre commercial d’Amérique du Nord à l’époque – acquièrent les terrains en 1986 et lancent des travaux pharaoniques. Six ans plus tard, Mall of America ouvre ses portes. Le succès est immédiat. Les consommateurs de l’Etat affluent en masse, de même que ceux du Wisconsin, Iowa, Dakota du Nord, Illinois, Ohio et du Canada.
Les bons plans se répandent comme des traînées de poudre et Bloomington devient très vite la capitale du shopping. En période de Noël, le Mall accueille jusqu’à 300 000 personnes par jour. La lutte entre consommateurs devient telle qu’une police interne est créée pour assurer la sécurité des clients, mais aussi le calme de ces derniers.
Loin de se reposer sur leurs lauriers, les fondateurs poursuivent leur marche en avant, fidèles à leur slogan « Always New ». Tous les cinq ans, une aile complète du centre commerciale est rénovée, tandis que les shows se succèdent. One Direction, Big Time Rush, Justin Bieber, Zac Efron, Arnold Schwarzenegger, Sarah Palin viennent y faire des apparitions.
Des expositions exclusives sont également proposées, à l’image de celle consacrée aux Beatles à l’heure actuelle, lesquels avaient justement joué à Bloomington cinquante ans plus tôt. Quant aux enfants, ils ne sont pas oubliés, comme le prouve l’arrivée du Danemark l’an passé d’une cinquantaine d’ingénieurs et de techniciens venus réaliser de gigantesques constructions Lego. Un travail ayant pris six mois…
Et ce n’est pas fini. Un nouvel hôtel de 500 chambres vient d’être ouvert, faisant suite au lancement d’un magasin Ikea.
Le plus fou reste peut-être même à venir. Un nouveau projet de 200 millions de dollars vient ainsi d’être annoncé pour… doubler la surface de l’actuel Mall of America !

Stéphane Cugnier

En savoir plus : http://www.mallofamerica.com

Article également publié dans l’édition du soir du quotidien « OUEST FRANCE », le mardi 12 août 2014

Publicités

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s