Dollywood, temple de la déesse Parton

Méconnue en France, la chanteuse Dolly Parton est une immense vedette aux Etats Unis, au point de posséder son propre parc d’attractions.

Peu d’artistes sont aussi liés à la vie de leur région que la chanteuse de musique country Dolly Parton. Née dans l’Est du Tennessee au sein d’une famille de douze enfants installée dans un petit chalet de deux pièces au pied des Smoky Mountains, l’intéressée n’a eu de cesse, depuis ses premiers succès, de consacrer sa fortune à cette partie souvent oubliée du Sud des Etats Unis.

Chaque année, la musicienne (classée parmi les 25 plus grandes artistes country de tous les temps) âgée de 68 ans multiplie les actions en faveur des familles les moins aisées et au service de la communauté. En 2006, elle fit ainsi un don de 500 000 dollars afin de permettre la construction d’une nouvelle aile de l’hôpital de Sevierville, avant de verser la même somme quelques semaines plus tard pour régler le recrutement de personnel. Depuis plus de trente ans, elle contribue aussi largement au budget de la banque alimentaire de la région, tout en se chargeant de verser personnellement une aide annuelle aux familles recensées sur les listes des services sociaux.

En matière d’éducation, la chanteuse s’est également illustrée en créant la « Dolly Parton’s Imagination Library ». Ce programme permet à chaque enfant inscrit de recevoir un livre par mois depuis sa naissance jusqu’à son entrée à l’école élémentaire. 700 000 enfants aux Etats Unis, Canada, Royaume-Uni et Australie en bénéficient et près de 8,5 millions de livres gratuits sont distribués chaque année. Des bourses scolaires et universitaires sont aussi délivrées régulièrement aux élèves du Tennessee pour permettre à chacun d’avoir accès à la meilleure éducation possible, quels que soient leurs moyens.

Par ailleurs femme d’affaires avisée, Dolly Parton a su diversifier ses investissements. L’un des plus spectaculaires est certainement son parc d’attractions basé à Pigeon Forge, à quelques kilomètres de sa ville natale. En 1986, la chanteuse est en effet devenue co-propriétaire d’un site créé vingt-cinq ans plus tôt, mais peinant à attirer les visiteurs. Rebaptisé « Dollywood », celui-ci est très vite devenu la première destination familiale du Tennessee avec désormais trois millions de visiteurs par an.

En l’espace de 25 années, grâce à l’image et la présence de la chanteuse qui y effectue des visites régulières, le parc s’est transformé. Sa surface a plus que doublé pour atteindre désormais 61 hectares. Et sa croissance devrait se poursuivre. Les attractions périphériques se sont développées à l’extérieur avec l’ajout d’un restaurant cabaret, un spectacle de dressage de chevaux, un parc aquatique baptisé « Dollywood’s Splash Country, » tandis qu’un nouvel hôtel s’apprête à voir le jour.

Classé parmi les 25 meilleurs parcs d’attractions du pays, « Dollywood » fait vivre toute l’économie de la région. Plus gros employeur de l’Est du Tennessee, il se veut fidèle à la promesse de la chanteuse qui avait annoncé à ses proches qu’elle ne laisserait jamais tomber les siens. Frères, soeurs, cousins, cousines, neveux et nièces… y ont un emploi, notamment dans la revue quotidienne « Chasing rainbows » où chacun chante et danse en duo virtuel avec Dolly Parton.

Le parc accueille en outre tous les souvenirs de la chanteuse et retrace son histoire depuis son enfance déshéritée jusqu’à sa gloire. Musée dévoilant ses costumes, ses instruments de musique, ses disques, ses apparitions télévisées ; boutique présentant sa ligne de vêtements ou ses livres de cuisine ; jardin rendant hommage à ses proches ou ses amis disparus… Toute la vie de l’artiste y est exposée, entrenenant ainsi son lien avec le public, mais aussi sa légende et son tiroir-caisse.

« Dollywood » ne se limite toutefois pas à cela. Manèges, montagnes russes et restaurants côtoient des répliques des villages ruraux du Tennessee, avec la réhabilitation des métiers d’autrefois. Impliquée dans la préservation de l’aigle chauve, Dolly Parton y présente aussi son combat pour l’oiseau symbole des Etats Unis. Extrêmement religieuse, la chanteuse n’oublie pas cet aspect de sa vie et son parc en est d’ailleurs imprégné. Répliques de chapelles et panneaux invitant les visiteurs à se respecter et ne pas jurer en public se révèlent un peu partout. Une ambiance qui semble ravir une partie de la population, comme en témoigne le nombre de familles Amish.

Autre facette du parc, plus surprenante et parfois dérangeante, la présence dans les boutiques de souvenirs de tee-shirts et sweat-shirts aux slogans pro-NRA (National Rifle Association), lobby pro-armes.

Un élément qui ne semble pas freiner le public et ui n’empêche pas « Dollywood » d’obtenir de nombreuses récompenses. Lors des récents « Golden Ticket », cérémonie internationale consacrée à l’industrie des loisirs, le parc de Pigeon Forge a ainsi été sacré à cinq reprises dans les catégories suivantes : parc le plus accueillant, meilleurs spetcales, meilleur nouveau parc aquatique, meilleure nourriture et meilleure animation de Noël.

Un bon fonctionnement auquel la chanteuse reste attentive et dont toute la population de la région bénéficie. Pas étonnant dans ces conditions que Dolly Parton se soit vue élever une statue en 1987, face à la mairie de sa ville natale. Un honneur qu’elle a toutefois su ne pas prendre au sérieux, en relatant, le jour de son inauguration, les mots de son père : « Il m’a dit : ‘Pour les gens du coin, ta statue sera peut-être quelque chose d’extraordinaire. Mais pour les pigeons, tu ne seras qu’un endroit de plus où faire leurs besoins… »

Stéphane Cugnier

Article également publié dans l’édition du soir de « OUEST FRANCE » le 28 octobre 2014

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s