Prendre son temps sur les côtes du Mississippi

De sa frontière avec l’Alabama jusqu’à celle avec la Louisiane, le Mississippi offre près de 100 kilomètres de côtes le long du golfe du Mexique, où les plages de sable blanc côtoient des villes pittoresques où l’on cultive l’art de prendre son temps.

Le tronc d’un chêne transformé en sculpture intrigue les visiteurs lorsqu’ils découvrent pour la première fois la commune de Bay Saint-Louis. Cette œuvre d’art incongrue constitue pourtant un élément essentiel du patrimoine local. C’est en effet dans les branches de cet arbre que trois habitants de la commune et un chien trouvèrent refuge en août 2005 lorsque la montée des eaux liée à l’ouragan Katrina dévasta les côtes du Mississippi. Avec plus de 300 morts et disparus, la région paya au prix fort le passage de cette catastrophe.

Dix ans plus tard, et des millions de dollars investis pour rebâtir les maisons et infrastructures commerciales, les côtes ont retrouvé leur aspect paisible et la vie a repris ses droits. Si le drame reste dans tous les esprits, comme en témoignent les six arbres-sculptures rendant hommage aux victimes, la population tente de séduire à nouveau les touristes. Une mission que douze villes (Bay St Louis, Pass Christian, Long Beach, Gulfport, Gautier, Biloxi, D’Iberville, Diamonhead, Ocean Springs, Moss Point, Waveland, Pescagoula) ont décidé de mener en commun, afin de proposer aux visiteurs une véritable « expérience » de la vie locale.

« Chaque commune côtière a quelque chose de différent à offrir », souligne Milton Segarra, président du comité du tourisme. « Il est ainsi possible de passer d’un petit port de pêche à une soirée de jeu dans un casino, ou d’un bar de bord de plage à un restaurant gastronomique, sans parler de boutiques d’artisans dans des centres historiques et de la vie culturelle. Tout cela est mis en valeur par un climat extrêmement doux toute l’année. »

Les choix sont en effet multiples. L’attraction des plages est bien souvent la plus forte. La finesse du sable blanc invite au farniente en journée ou aux promenades à vélo au soleil couchant, mais la région a davantage à offrir.

Pour rester côté mer, le détroit du Mississippi est le lieu idéal pour admirer les dauphins souffleurs puisqu’il accueille la plus grande concentration de cette espèce. Dans ces eaux se trouvent aussi 70 % des huîtres et 69 % des crevettes produites aux États-Unis. Il est d’ailleurs possible de s’offrir une excursion à bord d’un bateau – notamment au départ de la marina de Biloxi – pour découvrir les secrets de la pêche à la crevette.

Côté terre, en suivant l’agréable route 90 parallèle aux plages, l’incroyable alignement d’immenses et superbes maisons d’inspiration coloniale ou moderne permet de rêver à une vie au ralenti à admirer les paysages confortablement installé sous son porche.

Suivez la crevette rouge

Cet aspect apaisé de la vie sous le climat côtier du Mississippi se retrouve également dans les quartiers historiques de villes telles que Bay St Louis, avec ses cafés, galeries d’art et boutiques d’artisans. Même chose à Ocean Springs où le charme du centre-ville et de sa vie commerçante, allié à l’atmosphère détendue et aux rues ombragées, offre une déambulation agréable, avant de partir à la découverte du fascinant Walter Anderson Museum of Art.

Entre ces deux communes, le musée maritime de Biloxi, le Mississippi Aquarium, le John C. Stennis Space Center (où le premier lanceur Apollo fut testé) et le musée d’art céramique Ohr-O’Keefe – dont le bâtiment a été dessiné par l’architecte Frank Gehry – complètent la découverte de la vie culturelle de la région.

À moins que les plus aventureux ne souhaitent s’adonner aux plaisirs du paddle sur la Pascagoula river, le fleuve le plus large de sa classification à se jeter dans le golfe du Mexique, ou ne tentent un tour en bateau hydroglisseur dans les bras du bayou et la ferme d’alligator à Moss Point.

Les amateurs de boutiques et de souvenirs s’arrêteront quant à eux à Sharkeads, un bâtiment rose et vert arborant une gigantesque tête de requin, avant d’aller jouer quelques dollars dans les nombreux casinos de Biloxi et Gulfport.

Afin de se repérer au mieux parmi les attractions et activités, le comité du tourisme a pris soin de mettre en place une signalétique dédiée. Un macaron bleu cerclé de rouge et présentant une crevette rouge, marque ainsi les lieux les plus emblématiques, ainsi que les restaurants, comme le gastronomique White Pillars à Biloxi ou la Maison de Lu à Ocean Springs, sans oublier le Café Beignet installé dans une ancienne bibliothèque municipale de Biloxi.

Pour profiter durant quelques jours des attraits de la région, les bed & breakfast de charme ne manquent pas dans les immenses demeures de front de mer, à l’image du Bay Town Inn, à Bay St Louis, dont la propriétaire fut l’une des survivantes de Katrina à se réfugier dans l’un des fameux chênes. À Gulfport, quelques kilomètres plus à l’Est, le majestueux hôtel Grand Centennial est quant à lui flambant neuf après un chantier de rénovation de plus de 100 millions de dollars. Ancienne base militaire transformée en complexe hôtelier de luxe, il offre un accès direct au golfe.

Dotée d’un tout nouvel aéroport et bientôt d’arrêts ferroviaires sur la ligne reliant Mobile (Alabama) à la Nouvelle Orléans (Louisiane), la côte du Mississippi offre un climat idéal pour les visiteurs en toutes saisons, que ce soit pour profiter du « Gulfport Harbor Lights » à Noël, du marathon le long de la plage, du « Cruisin’ The Coast » un rendez-vous de plus de 9 000 vieilles automobiles au mois d’octobre, ou tout simplement pour prendre son temps…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s